H. KHAMON

H. KHAMON, de son vai nom Mamadou BAKAYOKO, est né à abidjan. C'est à l'âge de 10 ans qu'il débarque en France pour s'installer dans le dépatement de l'Essonne. Il y passe la majeure partie de son adolescence. Confronté au choc culturel et au déracinement, H. KHAMON trouve très vite refuge dans la musique et dans la danse qu'il pratique aux pieds des tours d'Épinay-sous-sénart, de Corbeil et d'Évry. Inspiré par MOBB DEEP, NAS, TUPAC, NOTORIOUS BIG, il écrit son premier texte à l'âge de 15 ans. C'est d'ailleurs à la même époque qu'il fonde avec DRIGO ET ELISIO, le groupe SYNDI K. Malheureusement, l'aventure ne dure que quelques années et le groupe se sépare...

En 1997 et entre deux scènes, il fait un passage très remarqué dans le court métrage réalisé par HUBERT KOUNDÉ : MENHIR (primé au FICA). Mais toujours déterminé à faire carrière dans la musique, H. KHAMON rejoint le collectif RAO STAFF composé par le créateur de street wear FARIKEM et les lyriscistes, SITOU KOUDADJÉ, LASMO ET KOFFI. Avec eux, H. KHAMON propose un rap cru et engagé assumant clairement son panafricanisme. Puis, il marque une pause vers le milieu des années 2000 pour préparer un retour en puissance, à la scène, en 2011.

Lorsqu'il revient aux affaires, H. KHAMON n'est plus le même. Son style est plus affuté et ses lyrics font mouche. Il offre à ses fans des titres comme SOLO INSOLENT, CARNET DE NOTE, L'ENCRE RÉVOLTÉE. C'est clair, H. KHAMON boxe avec les mots. Il n'arrête pas d'enregistrer des titres qu'il partage avec son public. À quand l'album ? C'est la question qu'il se pose et son public aussi. L'artiste se livre peu cependant, il répond à qui veut l'entendre que c'est pout bientôt.

En 2014, H. KHAMON recroise le chemin de HUBERT KOUNDÉ auquel il fait écouter ses nouveaux titres. Pour l'acteur et réalisateur connu notamment pour son rôle dans le film LA HAINE, c'est le coup de foudre immédiat pour l'univers du rappeur. Il lui propose d'écrire un album conceptuel dont le challenge serait de raconter une histoire en quinze morceaux. Hubert Koundé part alors sur l'idée d'explorer un classique de la mythologie. L'histoire est une triangulaire amoureuse: deux hommes, HAMED et HAMZA, deux amis d'enfance, HAMED et HAMZA, Sont passionnément épris de la même femme, INÈS. Voilà où commence la tragédie. Voilà L'AMORÉ, une tourmente amoureuse au coeur de la cité et de ses difficultés, au coeur de la musique urbaine et du rap.

Malgré la complexité de l'exercice, H. KHAMON relève le défi en acceptant d'incarner des mots qui ne sont pas les siens et d'interpréter un personnage dont l'histoire n'est pas la sienne.

Pour donner à cette RAPSTORY les accents lyriques d'un WEST SIDE STORY contemporain, H. KHAMON et HUBERT KOUNDÉ font alors appel à des beatmakers afin de créer  sur mesure des productions originales et organiques. Aprés plus de trois ans de travail, l'album intitulé L'AMORÉ RAPSTORY tiré du texte L'AMORÉ COMÉDIE MUSICALE est prêt.

 

 

COUVERTURE DE L'ALBUM "L'AMORÉ"